1

Les différents financements possibles pour préserver son autonomie

  Les différents financements possibles pour préserver son autonomie et rester à son domicile

 L’APA, allocation Personnalisée d’Autonomie – versée par le Conseil Général

Critères :

  • Etre âgé(e) de 60 ans ou plus
  • Etre de nationalité française ou ressortissant de la Communauté Européenne (ou de nationalité étrangère en possession d’un titre de séjour en cours de validité)
  • Etre résident(e) stable et régulière en France
  • Présenter une perte d’autonomie en raison de son état physique ou mental
  • Avoir besoin d’une aide pour l’accomplissement des actes essentiels de la vie ou être dans un état nécessitant une surveillance régulière (groupe 1 à 4 de la grille Aggir)

Elle permet, en cas de perte d’autonomie, de continuer à vivre à son domicile. C’ est un droit quel que soit son revenu, et qui est personnalisé en fonction du degré de perte d’autonomie et des ressources. Un ticket modérateur établi sur la base des ressources du demandeur, fixe une somme participative dont le bénéficiaire devra s’acquitter.

L’APA est versée mensuellement :

  • soit au bénéficiaire : dans ce cas, si le montant de l’APA attribué est affecté à la rémunération d’une tierce personne, le bénéficiaire est l’employeur de cette personne. Il est tenu de déclarer cet emploi.
  • soit aux services d’aide à domicile agréés qui interviennent au domicile du bénéficiaire.

 

Montant :

L’allocation personnalisée d’autonomie n’est pas soumise à condition de ressources, mais son montant diffère selon le degré de dépendance et les revenus du bénéficiaire. Elle fait l’objet d’une révision périodique et peut donc être réexaminée à tout moment en cas de changement de situation.

Formalités :

Retirer un dossier auprès des organismes de votre département (Conseil Général, CCAS, mairie, CLIC, CGL, antenne de la CRAM). Le dossier est ensuite à envoyer complet au Conseil Général des Yvelines.

 L’ARDH, l’Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation – versée par les caisses de retraite

Critères

  • Relevé(e) du régime général de la sécurité sociale ou être titulaire d’une pension
  • Avoir minimum 60 ans ; ou être agé(e) de plus de 55 ans en cas de perception d’une pension de réversion
  • Présenter un pronostic de récupération
  • Ne pas bénéficier d’une prestation équivalente

Attention : L’ARDH ne peutse substituer à l’APA

Durée maximale de 3 mois à compter du retour à domicile.

Montant :

Cette aide financière peut atteindre 1800 euros pour une durée de trois mois maximum. Une participation financière est demandée. Elle dépend du niveau des revenus et peut varier entre 10 et 73%.

Formalités :

La demande doit être réalisée par le service social hospitalier ou par le cadre infirmier pendant l’hospitalisation, qui transmettra un dossier de liaison au service social de votre caisse de retraite.

 Le PAP, Plan d’Actions Personnalisé – versée par les caisses de retraite

Critères

  • Etre retraité du régime général à titre principal
  • Etre âgé(e) de plus de 55 ans
  • Ne pas bénéficier d’une prestation équivalente

Montant

Il peut atteindre 3000 euros par an. Une participation financière est demandée, elle dépend du niveau des revenus et peut varier entre 10 et 73%.

Formalités :

Se procurer une demande d’aide auprès d’un CCAS, de votre mairie, de votre caisse de retraite ou d’un CLIC. Votre caisse de retraite étudiera votre demande et la fera évaluer.

 La PCH, Prestation de Compensation du Handicap – versée par le Conseil Général

Critères

  • Etre âgé(e) de moins de 75 ans et handicapé(e) (le handicap doit être survenu avant l’âge de 60 ans)
  • Les enfants et adolescents peuvent bénéficier de la PCH dès lors qu’ils répondent à certaines conditions d’attribution

Se renseigner auprès de la MDPH pour avoir la liste complète des critères d’attribution

Montant

Cette aide est personnalisée et varie en fonction du handicap et des ressources (celles perçues au cours de l’année civile précédant la demande). C’est la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées qui accorde la prestation de compensation.

La PCH est exonérée de l’impôt sur le revenu.

Formalités :

Retirer un dossier auprès de la Maison départementale des personnes handicapées MDPH.

 Le Fonds d’action social des caisses de retraite et des mutuelles

Les caisses de retraite ou les mutuelles disposent d’un fonds d’action sociale des caisses de retraite que vous pouvez solliciter dans certains cas (maladie, accident, sortie d’hôpital, …). Renseignez-vous auprès de votre caisse de retraite ou de votre mutuelle.

 

2012 © Allo Dom' Services